Ce soir ?

Cisjordanie : trois Palestiniens tués dans une opération israélienne

Written by admin


Trois Palestiniens, dont un haut commandant du mouvement Fatah, ont été tués et des dizaines ont été blessés lors d’un raid mardi de l’armée israélienne à Naplouse en Cisjordanie occupée, deux jours après la fin d’une opération israélienne meurtrière dans la bande de Gaza. Selon le ministère palestinien de la Santé, trois Palestiniens ont été tués lors de l’opération dans le centre de Naplouse, au cours de laquelle des tirs ont été échangés entre activistes palestiniens et forces israéliennes.

L’armée israélienne a, elle, fait état de deux morts palestiniens : Ibrahim al-Nabulsi, un haut responsable des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, branche armée du mouvement Fatah de Mahmoud Abbas, et un autre combattant. Le corps d’Ibrahim al-Nabulsi a été transporté par une dizaine d’hommes armés à l’hôpital Rafidia de Naplouse, où des centaines de Palestiniens se sont rassemblés.

Les services de sécurité israéliens (police, armée et renseignement intérieur) ont indiqué avoir mené un raid contre une résidence où logeait Ibrahim al-Nabulsi, soupçonné par Israël d’être impliqué dans une série d’attaques anti-israéliennes. La police israélienne a fait état de l’usage d’une roquette pour cibler la résidence. Selon le ministère palestinien de la Santé, quarante Palestiniens ont également été blessés, dont quatre sont dans un état critique, lors de heurts liés à l’opération israélienne.

À LIRE AUSSIRoquettes contre Dôme de fer : une guerre disproportionnée

Plusieurs blessés dans des heurts avec l’armée israélienne

Des échauffourées ont éclaté dans d’autres parties de Naplouse, où des Palestiniens ont lancé des pierres contre les soldats. « Des dizaines d’émeutiers ont lancé des pierres et des explosifs sur les soldats qui ont riposté avec les moyens de dispersion et par des tirs. Plusieurs personnes ont été blessées », a ajouté l’armée.

À LIRE AUSSIEn Israël, l’incertitude politique demeure

« Nos forces ont ensuite quitté la ville et aucune victime n’est à déplorer dans nos rangs », a-t-elle dit. Le raid de l’armée survient deux jours après la fin d’une opération militaire meurtrière israélienne lancée contre le mouvement palestinien armé Jihad islamique dans la bande de Gaza, où 46 Palestiniens ont été tués, dont de nombreux enfants, selon un bilan palestinien.

Deux principaux chefs militaires du Jihad islamique à Gaza, Khaled Mansour et Tayssir al-Jabari, ont été tués dans les frappes israéliennes. La branche militaire du Jihad islamique a confirmé la mort de 12 de ses combattants dans l’opération. En riposte aux bombardements aériens et tirs d’artillerie lors de l’opération israélienne présentée comme préventive contre le Jihad islamique, celui-ci a tiré un millier de roquettes en direction d’Israël, la grande majorité ayant été interceptée, selon l’armée israélienne.

À LIRE AUSSI Erdogan soutient le Hamas… Ses proches livrent des armes à Israël

Les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait trois blessés en Israël, selon les secours locaux. Une trêve entre le Jihad islamique et Israël, favorisée par l’Égypte, est entrée en vigueur dimanche soir, ce qui a permis lundi la réouverture des passages entre l’État hébreu et la bande de Gaza, une enclave sous blocus israélien depuis plus de quinze ans.

« Un coup dévastateur à l’ennemi »

Lundi, le Premier ministre israélien, Yaïr Lapid, a affirmé que les bombardements à Gaza avaient « porté un coup dévastateur à l’ennemi ». Il s’est entretenu ensuite au téléphone avec le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, pour lui témoigner de son « appréciation » et de son rôle « très important afin de préserver la stabilité régionale », selon un communiqué des services de Yaïr Lapid.

À LIRE AUSSI Luc de Barochez – Israël vulnérable face aux islamistes

Selon le Jihad islamique, l’accord de trêve prévoit, entre autres choses, « l’engagement de l’Égypte à œuvrer en faveur de la libération de deux prisonniers » du groupe aux mains d’Israël, notamment Bassem al-Saadi, dont l’arrestation le 1er août en Cisjordanie a précédé l’opération israélienne contre Gaza.


Leave a Comment