Ce soir ?

Serena Williams : la plus grande sportive de tous les temps ?

Written by admin


C’est une championne comme on en fait rarement. Pendant deux décennies, Serena Williams a imposé son rythme et son style sur les courts de tennis du monde entier. Si elle était inévitablement sur le déclin depuis un moment à bientôt 41 ans, l’Américaine a réussi le tour de force de dépasser Steffi Graf au nombre de victoires en tournois du grand chelem lors de l’ère Open. Avec en tout vingt-trois succès cumulés de 1999 à 2017, mais aussi quatre médailles d’or aux Jeux olympiques, elle a contribué à faire basculer le tennis féminin dans son ère moderne et a fait rêver plusieurs générations de sportives.

« Le compte à rebours est enclenché »

Après une nouvelle année difficile en compétition, à l’image de son élimination au premier tour de Roland-Garros par la Française Harmony Tan, Serena Williams a dévoilé quelques indices sur son épilogue. Dans le magazine Vogue et sur son compte Instagram, elle a ainsi indiqué son intention de bientôt arrêter sa carrière sportive, pour notamment se consacrer à sa famille. « Il y a un temps dans la vie où il faut décider de prendre une nouvelle route. C’est un moment toujours difficile quand on aime tellement ce qu’on fait. Et Dieu que j’aime le tennis. Mais maintenant, le compte à rebours est enclenché. » Si elle n’a pas précisé de date ou de dernier tournoi, tous les chemins semblent mener au prochain US Open, qui se déroulera du 29 août au 11 septembre 2022 à Flushing Meadows.

Serena Williams restera quoi qu’il arrive une joueuse à part, qui a su pendant près de 25 ans demeurer au haut niveau et faire face à la concurrence de Maria Sharapova, Justine Henin, Kim Clijsters ou encore de sa sœur, Venus, qui, de son côté, n’a toujours pas raccroché la raquette à 42 ans. Son entraîneur historique, Patrick Mouratoglou, est peut-être celui qui souligne le mieux à quel point sa joueuse a compté dans l’histoire de la petite balle jaune. « Elle a changé le tennis ! Elle a apporté une dimension athlétique qu’il n’y avait pas du tout. Elle a ouvert les portes, avec sa sœur Venus, à toute une génération de joueuses parce que c’était un sport de Blancs. Elle a inventé l’intimidation au tennis parce qu’elle a une présence qui fait que les autres ont peur d’elle. Pendant très longtemps, c’était impressionnant », avait expliqué le Français à l’AFP.

Une icône qui dépasse le monde du tennis

Sa soif de victoires était inépuisable. Avec douze titres du grand chelem lors de la dernière décennie, Serena Williams n’a concédé que des miettes à la concurrence. C’était aussi sa marque de fabrique quand elle était à 100 % physiquement : étouffer son adversaire et lui laisser très peu de répit sur les échanges. En 2012 notamment, elle expédie Maria Sharapova 6-0 6-1 lors de la finale des Jeux de Londres. Et si Serena Williams n’a pas voulu s’arrêter après avoir dépassé le record de Graf, c’est parce qu’elle en visait tout simplement un autre : celui de Margaret Court, avec 24 victoires en grand chelem toutes époques confondues. Mais cette quête s’est heurtée à plusieurs obstacles, et en premier lieu un corps fatigué par toutes ces batailles.

Et ce n’est pas seulement dans sa dimension sportive que Serena Williams a permis au tennis d’évoluer. Icône et égérie de mode, à l’image de son contrat mirobolant avec Nike, l’Américaine est l’une des sportives les mieux rémunérées de tous les temps. « Elle a apporté le business au tennis féminin. Avant elle, le business était tout petit, et avec elle, il est devenu énorme parce qu’elle a une telle aura… Elle est devenue un tel objet marketing que les énormes contrats sont désormais possibles pour les joueuses », conclut Patrick Mouratoglou.

À LIRE AUSSIFederer a 40 ans : nos 40 raisons d’aimer le quadra le plus cool du tennis

Reste à savoir où se situe Serena Williams dans la hiérarchie des autres sportives de légende. Devant ou derrière des figures mythiques comme Nadia Comaneci, Florence Griffith-Joyner, Allyson Felix, Marie-José Pérec ou encore Martina Navratilova ? Par sa longévité et ses succès sur plusieurs décennies, difficile de ne pas installer l’Américaine tout en haut de ce panthéon. On sait en tout cas qu’il sera extrêmement compliqué, voire impossible de l’imiter, tant elle a marqué l’histoire du sport au-delà des courts de tennis.

Leave a Comment