Ce soir ?

Ligue 1 : Marseille tenu en échec à Brest, Nice toujours en rodage

Written by admin


Marseille, rattrapé à Brest (1-1) malgré les débuts en Ligue 1 de sa recrue de renom Alexis Sanchez, a connu son premier coup d’arrêt en Ligue 1 dimanche 14 août en clôture de la deuxième journée. L’OM, vainqueur 4-1 de Reims en ouverture de la saison, a ouvert le score grâce à Nuno Tavares (38e), avant l’égalisation de Pierre Lees-Melou (61e). Le Chilien Alexis Sanchez, arrivé mercredi en grande pompe à Marseille, est entré en jeu à la mi-temps.

Le classement après deux rencontres est loin d’être significatif à ce stade de la saison, mais il est évocateur : déjà, le Paris SG, champion en titre, caracole seul en tête du classement, grâce à sa large victoire samedi contre Montpellier (5-2). Si Lorient et Lyon, vainqueurs lors de la première journée, joueront leur rencontre du week-end à une date ultérieure à cause d’une pelouse abimée, seul le PSG a su ramener trois points lors de ses deux premiers matches.

L’OM n’était pas si loin d’y parvenir, après l’ouverture du score de Nuno Tavares (38e) en Bretagne. Mais les Marseillais ont concédé trop d’occasions à leur adversaire du soir, logiquement récompensé sur une frappe surpuissante de Pierre Lees-Melou (61e). L’entraîneur croate de l’OM, Igor Tudor, a pu lancer la recrue phare de son mercato, mais le Chilien Alexis Sanchez – arrivé en grande pompe dans la cité phocéenne cette semaine – n’a pas vraiment pesé sur la rencontre après son entrée en jeu à la mi-temps.Arkadiusz Milik, auteur de plusieurs coups de coude dangereux dans des duels, aurait même pu être exclu… En résumé, Marseille n’a pas à rougir de repartir de la brume bretonne avec un point dans les bagages et une troisième place au classement, aux côtés de Lille tenu en échec à Nantes vendredi (1-1).

À LIRE AUSSILe tacle du lundi – PSG, la traditionnelle enflammade du mois d’août

Des Violets très séduisants

Monaco et Lens comptent, eux aussi, quatre unités, après leurs matches nuls respectifs contre Rennes samedi (1-1) et à Ajaccio dimanche (0-0). Quatre points, c’est aussi le total de Toulouse, promu au visage très séduisant sur la pelouse de Troyes dans l’après-midi (3-0). Le TFC a en effet confirmé son appétit du début de saison chez un concurrent direct dans la course au maintien, compliquée cette année par les quatre descentes en Ligue 2 prévues par le règlement. Les Violets ont profité d’un but contre son camp de Yasser Larouci (36e), avant de durcir le score par Rafael Ratao (54e) puis Rhys Healey (85e). Prometteur pour le TFC, une semaine après avoir tenu en échec Nice (1-1).

Après ce nul contre un promu, les Niçois étaient donc attendus, dimanche contre Strasbourg. Mais avant son barrage de Ligue Europa Conférence jeudi, le Gym n’est pas parvenu à décoller en Championnat. Avec la première titularisation du gardien Kasper Schmeichel, les hommes de Lucien Favre ont poussé en fin de match, mais ils n’ont pas réussi à faire plier les Alsaciens autrement que sur un penalty d’Andy Delort (35e), effacé par un but malin de Kevin Gameiro (55e).

À LIRE AUSSILigue 1 – Stade rennais : bien plus qu’un simple outsider

Reims s’enfonce…

Plus inquiétant, le Stade de Reims a déjà plié huit fois en deux matches. Après la déroute de dimanche au Vélodrome contre Marseille (4-1), les Rémois ont craqué chez eux contre Clermont malgré une avance de deux buts à la mi-temps (4-2). L’exclusion d’Emmanuel Agbadou (48e) a relancé les Auvergnats, intenables en seconde période avec quatre buts, dont un doublé du nouveau buteur Komnen Andric.

Un renversement de situation similaire a eu lieu à Auxerre, où le promu a bien cru qu’il menait 3-1 contre Angers avant de voir son 3e but refusé par l’assistance vidéo, pour une faute au départ de l’action… Et finalement, le SCO est parvenu à arracher le nul (2-2).

À LIRE AUSSILigue 1 – Le spectacle cette saison, ce sera en bas !


Leave a Comment