Ce soir ?

Nancy : 135 euros d’amende si vous laissez le moteur allumé à l’arrêt

Written by admin


Laisser tourner son moteur quand on ne roule pas, c’est terminé à Nancy. Dans la ville de l’est de la France, les usagers de la route devront désormais payer une amende de 135 euros s’ils ne coupent pas le moteur de leur voiture lorsqu’ils sont à l’arrêt en dehors de la circulation, rapporte la presse locale. Une décision de « bon sens », selon le maire de la ville, Mathieu Klein, et qui s’appuie sur une loi datant de 1963.

Des exceptions sont prévues par l’arrêté municipal, comme « les véhicules de secours aux personnes, les véhicules des services publics en intervention et les camions frigorifiques transportant des denrées alimentaires », ainsi que « le préchauffage des moteurs en cas de températures négatives », explique le maire socialiste dans un communiqué de presse publié sur Twitter.

Couper son moteur à l’arrêt est déjà une obligation selon la loi

Le maire de la ville explique que, trop souvent, le moteur reste allumé à l’arrêt du véhicule. L’arrêté municipal est une « mesure de santé et de sobriété énergétique », mais surtout une décision qui vise à respecter une loi « pas assez connue et pas assez respectée ». Parmi les arguments évoqués pour justifier une telle mesure, Mathieu Klein s’appuie sur les récentes vagues de chaleur qui ont frappé l’ensemble du territoire depuis le début de l’été et leur impact sur la qualité de l’air.

« Bien évidemment, notre action en faveur de la transition écologique, des mobilités, de la sobriété énergétique ne se limite pas à cette mesure, mais il est nécessaire de rappeler que chaque geste compte face à l’ampleur des changements à opérer collectivement », indique-t-il.

À LIRE AUSSIVoitures électriques : le fiasco des bornes de recharge

À noter que « couper son moteur à l’arrêt est une obligation à Londres, en Belgique, en Suisse… Mais également en France par un arrêté ministériel du 12 novembre 1963, qui est cependant tombé en désuétude », explique la mairie de Nancy dans le communiqué. En effet, laisser son moteur tourner pendant qu’on stationne est déjà interdit en France et expose le conducteur à une contravention de quatrième classe d’un montant minimum de 90 euros, selon un article du Code de la route.


Leave a Comment