Ce soir ?

Le couloir de la mort islamiste

Written by admin


Il va mieux, plaisante, même, selon son agent. Faut-il se réjouir ? Oui, mais pas trop longtemps. Les coups de couteau portés à Salman Rushdie dans l’État de New York sont un avertissement pour nous tous : le couloir de la mort islamiste ne connaît pas l’oubli. Trente-trois ans après la fatwa de l’ayatollah Khomeyni, c’est un obscur séide même pas né à l’époque qui a pris le relais.

Le défi de Rushdie, rester vivant – et bon vivant – le plus longtemps possible, est notre drapeau autant qu’un motif d’espoir. Mais est-il vain ? Allons-nous céder ? Aux États-Unis comme en Europe, la tendance est à l’autruchisme, comme le souligne Bari Weiss
, rappelant notamment ce fait terrifiant : après l’attentat contre Charlie Hebdo, en 2015, la prestigieuse association d’écrivains Pen…


Illustration : dusault pour « le point »

La rédaction vous conseille

Leave a Comment