Ce soir ?

Le Japon veut que ses jeunes boivent plus d’alcool

Written by admin


On a plutôt l’habitude de voir des États mener des campagnes pour raisonner la consommation d’alcool de leurs citoyens, pour préserver leur santé. Au Japon, les autorités se lancent sur le chemin inverse. Elles ont lancé une campagne baptisée « Saké Viva ! », afin de promouvoir… la consommation d’alcool ! C’est que les boissons alcoolisées sont une manne financière pour les États, qui prélèvent un impôt sur chaque bouteille vendue. Dans l’archipel, sa consommation a fortement baissé ces dernières années, au détriment des finances du pays qui se trouvent déjà en grande difficulté, rapporte BFMTV.

Cette campagne se tourne vers les jeunes entre 20 et 39 ans. Ces derniers sont sondés et donnent leurs idées pour populariser la consommation d’alcool à nouveau. Ceux qui proposeront les idées les plus innovantes seront ensuite conviés à un gala à Tokyo, où le vainqueur sera désigné. Celui-ci verra sa proposition commercialisée, promet l’État. L’objectif porté par cette initiative est de « proposer de nouveaux produits et de nouveaux designs », peut-on lire sur le site de « Saké Viva ! », ainsi que de nouvelles manières de promouvoir la consommation d’alcool, notamment chez soi.

Des ventes en chute libre depuis 40 ans

Le gouvernement japonais estime que la pandémie, et les confinements qui en ont découlé, sont à l’origine de cette perte de popularité. Il suspecte également une évolution de la société où l’alcool n’est plus célébré comme auparavant. Selon le Guardian, un Japonais moyen buvait 100 litres d’alcool par an en 1995, contre 75 litres aujourd’hui. La première victime de cette baisse de la consommation : la bière. Entre 2019 et 2020, ses ventes ont chuté de 20 %.

À LIRE AUSSIComment la vodka a conquis le monde

L’économie japonaise ressent fortement cette évolution des ventes. En 1980, l’alcool représentait 5 % des revenus fiscaux du pays, contre 3 % en 2011 et seulement 1,7 % en 2020. Malgré un objectif financier clair, l’initiative « Viva Saké ! » a reçu un accueil mitigé. Le ministère de la Santé souhaite tout de même profiter de ce projet pour rappeler l’importance de boire avec modération.

La rédaction vous conseille

Leave a Comment