Ce soir ?

« Bannir les jets privés » : Bayou annonce une proposition de loi

Written by admin


Depuis quelques mois, et la prolifération de comptes dédiés à suivre le moindre mouvement des jets privés des plus grands milliardaires et oligarques, nombreux sont les internautes à s’indigner de l’absurdité de certains trajets. Dans les colonnes de Libération, le député EELV Julien Bayou se saisit de cette colère et compte agir pour limiter l’usage des jets privés.

« Il est temps de bannir les jets privés », affirme-t-il avant de justifier : « C’est la mesure qui pénalise le moins de monde pour l’impact le plus grand et le plus immédiat en faveur du climat. » Julien Bayou annonce ainsi une proposition de loi à l’automne portée avec d’autres députés de la Nupes, mais aussi avec ceux du MoDem. Un projet qui sera ainsi « très ouvert », selon le député.

« Signes ostentatoires de pollution »

« Comment demander des efforts à la population, comment imaginer une transition juste, si les plus riches sont complètement exonérés de tout ? Clouer les jets au sol, c’est les ramener sur terre à la raison », poursuit Julien Bayou qui compte également lancer une « initiative européenne » sur la question. Les jets privés ne sont d’ailleurs pas les seuls à se trouver dans le viseur des écologistes : ​​​​​​« Je considère que les méga-yatchs et d’autres signes ostentatoires de pollution font aussi partie du package pour une transition juste. »

À LIRE AUSSIDamon – Les milliardaires : un millionième de l’humanité

Toutes ces propositions seront discutées lors des universités d’été du parti à la fin du mois, mais Julien Bayou envisage déjà une manière de faire pour limiter l’usage des jets privés. « En septembre, nous plancherons sur le côté pratique, les pistes ne manquent pas, affirme-t-il. Le carburant de l’ensemble des Français est taxé, mais pas le kérosène des plus riches ? Les véhicules de dizaines de millions de particuliers sont labellisés Crit’air, mais pas le peu de jets privés qui constituent l’immensité de la pollution ? Il faut réparer les injustices. »


Leave a Comment