Ce soir ?

Les tarifs des garagistes s’envolent en France

Written by admin


Posséder une voiture coûte de plus en plus cher en France. Outre l’augmentation significative des prix du carburant et de l’énergie de manière générale, nos confrères du Parisien dévoilent un baromètre des prix de la réparation automobile en France qui va dans le même sens. Réalisé par idGarages.com, comparateur de devis automobile, ce baromètre révèle que, partout en France, les prix des garagistes grimpent.

Le quotidien prend notamment l’exemple du prix moyen d’une révision générale qui passe de 256 euros en 2021 à 265 euros en 2022. Idem pour un changement de kit de distribution, 556 euros cette année contre 522 en 2021. L’Île-de-France, de loin la région la plus chère il y a quelques années, a été rattrapée par l’ensemble des autres régions de France métropolitaine. « Le baromètre existe depuis six ans, explique le PDG d’idGarages.com, Jonathan Bloch. Lors de sa première édition, l’Île-de-France caracolait en tête des régions les plus chères, quinze points au-dessus de la moyenne nationale. Elle termine cette année deux points en dessous… »

Le coût de la main-d’œuvre flambe

Il y a cinq ans, en 2017, les prix des garagistes en Île-de-France dépassaient de 15 % la moyenne nationale et de 26 % les prix pratiqués dans les Hauts-de-France, en bas du classement. Désormais, seuls cinq points séparent la région la plus chère (Auvergne-Rhône-Alpes) et la moins chère (le Centre-Val de Loire, 3 % en dessous de la moyenne nationale).

À LIRE AUSSI2035 : l’apocalypse pour l’industrie automobile française ?

Selon Philippe Debouzy, président du Métier des garagistes chez Mobilians, interrogé par Le Parisien, cette augmentation s’explique par des interventions « de plus en plus techniques, nécessitant de l’outillage et du personnel qualifié ». Le coût de la main-d’œuvre a lui aussi flambé tandis que des pénuries de pièces d’usure et de pièces mécaniques frappent lourdement le secteur. D’autant que les automobilistes français passent de plus en plus souvent chez le garagiste, notamment en raison de la pénurie de véhicules neufs (en témoigne l’effondrement des ventes de – 15,3 % depuis janvier), le parc automobile français allant en vieillissant. En janvier, il s’est même vendu plus de véhicules de plus de 15 ans que de véhicules neufs.


La rédaction vous conseille

Leave a Comment