Ce soir ?

Face à la menace chinoise, le Japon envisage d’améliorer ses missiles

Written by admin


Le Japon envisage de déployer plus d’un millier de missiles de croisière à longue portée afin d’accroître sa capacité à contrer les ambitions régionales croissantes de la Chine, a rapporté dimanche le journal Yomiuri Shimbun. Le pays prévoit d’améliorer la portée de ses missiles antinavire afin de la faire passer de 100 kilomètres à un millier de kilomètres, ce qui leur permettrait d’atteindre les zones côtières chinoises ainsi que la Corée du Nord, a affirmé le quotidien, citant des sources anonymes.

Des améliorations seront également nécessaires pour permettre aux navires et aux avions japonais d’avoir la capacité de lancer ces nouveaux missiles qui seraient susceptibles d’atteindre des cibles au sol, selon la même source. Les missiles seraient déployés dans et autour de la région sud-ouest de Kyushu et sur les petites îles situées dans les eaux du sud-ouest du Japon à proximité de Taïwan, a rapporté Yomiuri Shimbun. L’Agence France-Presse n’a pas pu joindre dans l’immédiat les autorités japonaises pour obtenir de commentaires sur ces informations.

Un budget en hausse pour la défense au Japon

Ce projet vise à réduire la disparité entre le Japon et la Chine en matière de missiles tout en faisant face aux menaces de la Corée du Nord, selon le journal. De par sa Constitution pacifiste rédigée et entrée en vigueur peu après la Seconde Guerre mondiale sous l’occupation américaine du pays, le Japon n’est pas censé disposer d’une armée proprement dite, et ses investissements militaires sont théoriquement limités à des moyens défensifs.

En raison des récentes tensions internationales, notamment l’invasion de l’Ukraine par la Russie et la pression croissante exercée par la Chine sur Taïwan, des voix se sont élevées pour demander au Japon de revoir ses programmes en matière de défense. Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a promis d’augmenter de manière significative les dépenses en matière de défense, qui s’élèvent jusqu’à présent à environ 1 % du PIB.

À LIRE AUSSIComment se positionner dans le face-à-face États-Unis-Chine

Les médias japonais ont également rapporté que le ministère de la Défense japonais devrait demander un budget de 5 500 milliards de yens (43,6 milliards d’euros) pour la prochaine année fiscale, soit une légère hausse par rapport aux 5 180 milliards pour l’année fiscale actuelle. Le ministère devrait également demander l’approbation d’une liste d’éléments non tarifés, notamment le coût de développement pour améliorer les missiles de croisière à longue portée, selon le quotidien Asahi Shimbun.


La rédaction vous conseille

Leave a Comment