Ce soir ?

Ligue 1 : la guerre des ego va-t-elle saboter la saison du PSG ?

Written by admin


Une équipe enthousiasmante sur le terrain, des recrues déjà en jambes, trois démonstrations consécutives et des individualités au top : le début de saison du Paris Saint-Germain est remarquable sur de nombreux points. Mais c’était trop beau pour être vrai : la victoire avec panache face à Montpellier (5-2) samedi dernier a vite été éclipsée par l’embrouille entre Neymar et Kylian Mbappé. Le point de discorde ? Le Français semblait agacé de s’être fait voler la vedette par son coéquipier brésilien, en grande forme en ce mois d’août. Après avoir prolongé en grande pompe en mai dernier, le champion du monde 2018 avait reçu des garanties qu’il serait LA star de ce PSG version Christophe Galtier. Le réveil de Neymar conjugué au sursaut de Lionel Messi ont contrarié ses plans. 

L’état-major parisien a tenté d’éteindre l’incendie avec une réunion à l’initiative de Luis Campos pour calmer les esprits, mais difficile de penser que cet épisode ne laissera pas de séquelles. Christophe Galtier assurait en tout cas en conférence de presse qu’il ne fallait pas s’attarder plus sur cette altercation : « Il n’y a aucun malaise. C’est un épiphénomène. On s’est évidemment vu le lendemain pour aplanir les choses. Je vous le confirme avec beaucoup de sincérité, on a eu une semaine très agréable pour bien préparer le match face à Lille. » À peine arrivé, l’ancien entraîneur de Lille et de Nice doit déjà gérer une situation sous tension. 

Le président Nasser al-Khelaïfi avait pourtant annoncé son intention d’opérer un virage pour le club de la capitale. Fini le « bling-bling » et le « flashy », place à un PSG « plus réaliste », avec l’envie de compter sur des joueurs avec une mentalité de « gagnants ». Si les intentions sont là avec un nouveau staff, une nouvelle direction sportive et un effectif en plein renouvellement, le Paris Saint-Germain est inévitablement rattrapé par ses vieux démons. Pour Jérôme Rothen sur RMC, cette première étincelle risque de ne pas être la seule cette saison. « S’il y a des problèmes d’ego, et je peux dire que c’est la réalité, ça va être difficilement gérable pour le staff, pas que pour Christophe Galtier mais aussi pour Luis Campos, Antero Henrique, le président, le club, l’Émir et les supporteurs. Ça va être compliqué, au premier écart, au premier accroc, il va y avoir des soucis entre les deux. »

Mbappé contrarié : un défi supplémentaire à gérer pour Galtier

Plus que jamais, l’entraîneur du PSG marche sur des œufs et va surtout devoir faire face à un défi imprévu et complexe : gérer des ego surdimensionnés qui ne lui laisseront aucun répit. Après la saison 2021-2022 où Kylian Mbappé a porté véritablement le PSG de Pochettino, on pensait qu’il était intouchable. Mais avec la Coupe du monde en vue et une préparation optimale, Neymar et Lionel Messi ont eux aussi leur mot à dire. Faire cohabiter en harmonie le trio, voici la mission qui attend Christophe Galtier. « C’était déjà un trio la saison dernière, qui a été très efficace. Kylian a été absent en début de saison. Ces joueurs se cherchent tout le temps à l’entraînement et c’est facile d’y intégrer Kylian Mbappé », a commenté, sans renter dans les détails, l’entraîneur parisien. 

À LIRE AUSSILigue 1 – PSG : Galtier, l’homme de la dernière chance

En attendant de résoudre cette équation, le nouvel homme fort du Paris Saint-Germain s’est offert du temps et du répit avec son début de saison tonitruant. Il compte bien poursuivre sur cette lancée ce dimanche soir à Lille, pour la conclusion de la troisième journée de Ligue 1. Lors de son passage dans le Nord, Christophe Galtier avait eu d’autres problèmes à régler, notamment le sauvetage du Losc en 2017-2018. À côté de ça, les chamailleries de Neymar et de Mbappé sont peut-être bien un « épiphénomène », comme il a aimé le répéter cette semaine… 

Leave a Comment