Ce soir ?

Tokyo : elle poignarde deux personnes pour « obtenir la peine de mort »

Written by admin


Une tentative de meurtre en forme d’entraînement ? D’après BFMTV, samedi 20 août, une mère et sa fille ont été poignardées avec un couteau de cuisine dans le quartier de Shibuya, à Tokyo (Japon). Un « fait-divers » qui aurait pu ne jamais faire la Une de l’actualité en France, si la meurtrière présumée n’avait pas invoqué de sombres justifications à sa tentative de meurtre. Selon nos confrères, qui citent l’agence de presse japonaise Kyodo News, la suspecte aurait expliqué aux policiers vouloir « obtenir la peine de mort ».

Dans le même temps, la jeune fille – âgée de seulement 15 ans – a expliqué aux policiers japonais qu’elle avait l’intention de s’en prendre à sa mère. « Elle voulait voir si elle était capable de tuer », rapporte Kyodo News. Les deux victimes, une mère de 53 ans et sa fille de 19 ans, ont survécu à l’attaque à l’arme blanche. Pour autant, les blessures sont graves et nécessiteront plusieurs mois de convalescence pour guérir.

À LIRE AUSSIPlongez dans la série « Les Amants de la guillotine »

Une peine de mort encore très présente au Japon

Selon les informations divulguées par la police, la jeune fille à l’origine de l’attaque sera une lycéenne originaire d’une ville de la banlieue du nord de Tokyo. Lors de son audition face aux enquêteurs, elle n’a pas expliqué pourquoi elle s’en était pris – précisément à ces deux personnes. Tout juste a-t-elle précisé qu’il ne s’agit pas d’un problème familial ou scolaire. Au moment de son interpellation, la jeune fille – en pleurs – a été retrouvée avec plusieurs couteaux autour d’elle. Par ailleurs, son t-shirt était taché de sang, selon les détails fournis par la police à l’agence de presse japonaise.

Si elle voulait « obtenir la peine de mort », la situation n’est pas aussi « simple », au Japon. En effet, la peine capitale figure encore dans le code pénal japonais. Elle est exécutée uniquement par pendaison, dès l’âge de 18 ans. La dernière exécution a eu lieu le 26 juillet dernier. En 2021, trois pendaisons ont été recensées, selon un rapport d’Amnesty International. Selon la même source, au moins 117 personnes se trouvaient dans le couloir de la mort, toujours en 2021.


Leave a Comment