Ce soir ?

Bugatti Mistral : le chant du signe du W16

Written by admin


Récemment passée sous la coupe de Rimac, constructeur croate de supercar électriques, la prestigieuse marque française de voitures de sport Bugatti a présenté à Monterey en Californie son dernier modèle à mécanique 100 % thermique.

Et quelle mécanique, puisqu’il s’agit du moteur le plus monumental de la production automobile actuelle : un 16 cylindres quadri-turbo de 8 litres de cylindrée développant la bagatelle de 1 600 ch. Cette cavalerie est transmise aux 4 roues du roadster Mistral – c’est le nom du modèle – par l’intermédiaire d’une boîte double embrayage 7 rapports, de quoi passer de 0 à 100 km/h en à peine plus de 2 secondes, et atteindre une vitesse de pointe de 420 km/h. 

La sonorité du 16 cylindres

Si le style extérieur et la livrée noir-brun de la carrosserie de la Mistral s’inspirent de celui de la Bugatti type 57 Roadster Grand Raid, un modèle unique datant de 1934, l’intérieur est proche de celui d’une Chiron, mais agrémenté d’une sellerie cuir jaune et noire spectaculaire. Grâce à l’absence de toit, les occupants peuvent profiter au maximum de la sonorité du moteur, et en particulier de ses bruits d’aspiration, puisque les prises d’air alimentant les 16 chambres de combustion sont placées juste derrière les appuis-tête intégrés aux sièges baquets des deux occupants. Les 99 exemplaires de la Mistral, dont la livraison débutera en 2024, sont déjà tous vendus, au prix de 5 millions d’euros l’unité. Quant aux futurs modèles Bugatti, ils seront désormais tous plus ou moins électrifiés.


La rédaction vous conseille

Leave a Comment