Ce soir ?

Britney Spears : « Je serai à jamais traumatisée par mes expériences passées »

Written by admin


Un long message en forme de catharsis. Après plus d’une décennie – treize ans pour être précis – sous tutelle, la chanteuse américaine Britney Spears reprend, peu à peu, sa vie en main. Non sans quelques difficultés. Ce mardi 23 août, l’interprète de Toxic, s’est laissé aller à une longue confession sur son profil Instagram, repérée par nos confrères de RTL. « J’essaie de me poster sous mon meilleur jour, ce qui peut sembler être la belle vie. Eh bien, la vérité, c’est que mon esprit est meilleur, mais je serai à jamais traumatisée par mon expérience passée [sa mise sous tutelle, ndlr] pour la vie », a-t-elle déclaré.

Pour rappel, le placement sous tutelle – celle-ci étant exercée par son père – de Britney Spears a été levée par la justice californienne en novembre dernier. Un jugement qui venait clore un feuilleton mêlant les affres du show-business sur fond de bataille judiciaire. Sa demande de mainlevée de la tutelle avait été soutenue par un vif élan populaire, regroupé au sein d’un hashtag sur les réseaux sociaux : le mouvement « #FreeBritney ».

À LIRE AUSSIBritney Spears a signé un contrat en béton avant son mariage

Dans son message, publié en cette fin d’été, la chanteuse – qui revient avec un duo avec le britannique Elton John avec le titre Hold Me More – explique « [pleurer] pour dormir la plupart des nuits ». « Il n’y a aucun moyen pour me « réparer » », déplore-t-elle dans la publication, « likée » plus de 120 000 fois. Elle raconte, également, « n’avoir aucune idée dans la vraie vie (…) et [être] tellement paresseuse ». La chanteuse de 40 ans confie, par ailleurs, souffrir de troubles de l’alimentation.

Depuis la suppression de la mesure de tutelle, la jeune femme s’est illustrée par de nombreuses frasques sur les réseaux sociaux en publiant plusieurs contenus subversifs. Quoi qu’il en soit, après treize – longues – années sous un contrôle extérieur, elle a pu, par exemple, se marier en juin dernier avec son compagnon, Sam Asghari. Une illustration de plus, de la reprise en main progressive de sa vie.


Leave a Comment