Ce soir ?

Ukraine : une gare touchée, Moscou affirme avoir tué des « militaires »

Written by admin


La gare de Tchapliné, dans la région de Dnipropetrovsk, a été ciblée par une nouvelle offensive russe mercredi soir. Un missile Iskander « a directement touché un train militaire […] éliminant plus de 200 militaires de la réserve des Forces armées ukrainiennes » ainsi que des équipements, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Kiev a fait état, de son côté, d’au moins 25 personnes tuées. Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky, quatre wagons passagers du train ont pris feu.

D’après le ministère russe, ce train était « en route pour les zones de combat » dans l’est de l’Ukraine où des affrontements ont lieu entre les troupes de Kiev et celles de Moscou.

Cette frappe, qui a été vivement condamnée par plusieurs pays, s’est produite le jour de la fête nationale ukrainienne qui marquait aussi le sixième mois de l’offensive russe contre l’Ukraine.

Kiev indique la présence d’enfants parmi les victimes

Les autorités ukrainiennes ont rapporté que vingt-cinq personnes, dont deux enfants, avaient été tuées mercredi dans des frappes qui ont touché la gare ferroviaire et des habitations de Tchapliné, un village de près de 3 000 habitants.

À LIRE AUSSILa journaliste Marina Ovsiannikova, arrêtée en Russie, brandit un nouveau message

Ce bombardement intervenait au moment où l’Ukraine célébrait le Jour de l’indépendance, qui commémore sa séparation de l’URSS en 1991. Elle vient aussi alors que le pays entrait mercredi dans le septième mois de la guerre contre la Russie, lancée le 24 février.

Si l’essentiel des combats se déroule aujourd’hui dans l’est et dans le sud de l’Ukraine, où aucun des deux camps ne semble progresser, la Russie frappe régulièrement les villes ukrainiennes avec des missiles à longue portée, selon Kiev.


Leave a Comment