Ce soir ?

Ligue 1 : bousculé par Monaco, le PSG ne prend qu’un point

Written by admin


Ce n’est que la 4e journée de Ligue 1 et le PSG a déjà concédé ses premiers points, après un tout début de saison faste. Les Parisiens ont en effet match nul 1-1 contre Monaco dimanche soir au Parc des Princes, bien loin de l’euphorique victoire 7 buts à 1 contre Lille le week-end dernier. Avec ce petit point, Paris reprend le fauteuil de leader, que l’OM avait emprunté dans l’après-midi (en battant Nice 3-0) à Lens, vainqueur de Rennes la veille. Les trois équipes sont à égalité de points mais le PSG est déjà loin devant à la différence de buts (+14, contre +7 pour Marseille et +5 pour Lens).

Dans les autres matchs de ce dimanche, Nantes a battu Toulouse 3-1, Troyes a dominé Angers sur le même score, Lorient a battu Clermont 2-1 grâce à un doublé de Moffi et Lyon s’est fait accrocher par Reims 1-1. Grosse performance à souligner pour Montpellier, qui a écrasé Brest 7-0.

Le PSG s’est fait secouer par Monaco, très rapide en contre, et a montré par où cette armada pouvait pécher. Paris a longtemps couru après le but de Kevin Volland (20e), concédé sur un petit excès de confiance, au départ, de Marco Verratti. La talonnade gourmande de l’Italien pour Lionel Messi a été interceptée par Mohamed Camara et a profité au buteur allemand, qui est allé battre Gianluigi Donnarumma après un appui sur Alexandre Golovin. Mais Volland s’est blessé sur l’action, peut-être à la réception de sa frappe, et a dû sortir, remplacé par Maghnes Akliouche (25e).

Mbappé laisse la penalty à Neymar

Le PSG a fini par égaliser par Neymar, sur un penalty que lui a laissé Kylian Mbappé, soldant l’affaire du « penaltygate » entre les deux stars. Le Brésilien avait « conquis » lui-même cette sanction, heurté à hauteur de la cuisse par le Chilien Guillermo Maripan, une faute que l’arbitre Benoît Bastien n’a vu qu’avec l’aide de la vidéo. Cette fois l’équipe de Christophe Galtier ne récoltera pas que des éloges. Son trio magique n’a pas brillé.

À LIRE AUSSINeymar a-t-il plus de talent que Steve Jobs ?

Neymar, averti pour avoir poussé Volland dans le dos (5e), s’est montré moins inspiré que ces dernières semaines, mais il a tout de même conforté sa place de meilleur buteur avec un sixième but, son deuxième penalty. Moins en réussite, Kylian Mbappé a effectué quelques mauvais choix, surtout sur la plus grosse occasion de la première période, juste avant la mi-temps, un double poteau: une frappe de Messi repoussée par le montant que le champion du monde a envoyé maladroitement sur l’autre poteau, face à un but ouvert (45e). « Kyky » a aussi manqué une balle de match sur une action où il n’échoue pourtant pas souvent, un contre en solo à pleine vitesse (83e).

Camara musèle Messi

Quant à Leo Messi, il a été assez bien muselé par Mohamed Camara. Le Malien, recruté cet été dans la pépinière du Red Bull Salzbourg, a très bien fonctionné avec Youssouf Fofana. Monaco tient là un duo prometteur. L’ASM a beaucoup gêné le PSG sur ses contre-attaques rapides, et a eu une balle de 2-0 sur un coup franc de Caio Henrique (33e).

Après la frustration de l’élimination dès les préliminaires de la Ligue des champions, Monaco retrouve le sourire et peut croire en l’avenir. Akliouche, le jeune du centre de formation, à la chevelure « à la Guendouzi », remplaçant de Volland, a montré pas mal de punch, avant d’être relayé à son tour par Takumi Minamino (64e). Son entraîneur lui a longuement expliqué, sur la ligne de touche, pourquoi il le sortait malgré ses bonnes 40 minutes. Monaco a confirmé ses prédispositions à embêter le club de la capitale, qu’elle a battu trois fois sur les six derniers matches de L1, et contre lequel elle a obtenu deux nuls.

La saison dernière, le PSG, le titre presque en poche, avait encaissé un lourd 3-0 à Louis II, resté « en travers de la gorge » de Marquinhos. Le capitaine brésilien avait alors menacé : « Si on continue comme ça, le titre est en danger ». Il n’en est rien aujourd’hui après quatre journées, mais ce coup d’arrêt va refroidir un peu les ardeurs.


Leave a Comment