Ce soir ?

Amsterdam : une péniche mythique forcée de quitter le canal, après 134 ans

Written by admin


Une page d’histoire se tourne à Amsterdam. Comme l’explique The Guardian, la plus ancienne péniche qui navigue sur les canaux de la capitale néerlandaise va prochainement être contrainte de plier bagage, après avoir été incapable de passer sous les ponts qui l’entourent. « Le Dogger », qui n’a pas quitté les eaux d’Amsterdam depuis 134 ans, n’est plus en état de circuler et manque d’entretien depuis de nombreuses années.

À tel point que la péniche représente désormais une menace pour la navigation sur les canaux de la ville, car si elle venait à couler, elle bloquerait l’ensemble de la circulation des bateaux de la ville. Le bateau doit donc être évacué des canaux dans les plus brefs délais. Mais, trop grand, il ne peut plus passer sous les ponts de la ville et est en train d’être démonté morceau par morceau. « C’est de l’archéologie. Certaines pièces vont à la décharge et nous gardons d’autres parties parce que je pense qu’elles sont historiquement intéressantes », a témoigné Jeroen Elsen, son actuel propriétaire.

Un bateau mythique qui ne laissait personne indifférent

Construit en 1865 et placé en 1888 dans le Prinsengracht, le « canal des princes », ce bateau de 96 tonnes d’acier et de béton a donc traversé les décennies et vu Amsterdam changer de visage au fil des années. Initialement utilisé pour transporter l’eau potable vers les brasseries de la ville, sa dégradation de longue date a repoussé de nombreuses assurances pour l’entretenir.

À LIRE AUSSIAmsterdam, au-delà des canaux

En 1996, un vif débat était déjà survenu pour enclencher sa démolition mais un reportage radio à son sujet avait permis de sauver in extremis cette péniche mythique, suscitant une campagne publique de soutien, rappellent nos confrères britanniques. Qualifié d’« horreur » par certains habitants et de « bout d’histoire de la ville  » par d’autres, « Le Dogger » ne laissait personne indifférent jusqu’à sa révérence. 


Leave a Comment