Ce soir ?

LR : sa candidature rejetée, Calmels dénonce des « manœuvres »

Written by admin


Six jours après avoir annoncé sa candidature surprise à la présidence des Républicains, Virginie Calmels fait face à un obstacle de taille. Comme le révèle LCI, Henri de Beauregard, président de la haute autorité des Républicains a adressé, ce lundi, un courrier à l’ex-première adjointe à la mairie de Bordeaux, lui signifiant que sa candidature n’était pas recevable.

« Je vous indique que votre candidature n’apparaît pas recevable, peut-on lire. Il n’a en effet pas été trouvé de motif susceptible de conduire à écarter l’application de la règle édictée par le guide. » La règle mentionnée ici figure dans le guide électoral rédigé par la haute autorité et validé par le bureau politique du parti en juillet. Elle stipule que « ne peuvent se porter candidats à la présidence du parti que les adhérents à jour de cotisation au 22 juillet 2022 ». Or, « sauf erreur des services du parti », ce n’est pas le cas de Virginie Calmels, qui aurait réglé la cotisation de sa nouvelle adhésion le 26 juillet.

« J’ai bien conscience que mon profil dérange »

Virginie Calmels a aussitôt dénoncé des « manœuvres » visant à « éviter » sa candidature qui « bouscule un scénario bien huilé écrit d’avance ». « Ces tentatives pour empêcher ma candidature ne font que renforcer ma détermination à assainir un parti qui en a bien besoin », affirme-t-elle dans un communiqué en annonçant une mise en demeure de son avocat à la haute autorité. « J’ai bien conscience que mon profil de femme chef d’entreprise qui ne vit pas de la politique dérange », ajoute-t-elle en regrettant aussi de ne pouvoir prendre la parole au campus de rentrée des jeunes LR, les 3 et 4 septembre à Angers « alors que l’autre candidat déclaré, Éric Ciotti, participera à une table ronde ».

À LIRE AUSSIVirginie Calmels, la tentation Montebourg

Virginie Calmels avait annoncé sa candidature à la présidence des Républicains le 23 août, sur une ligne « équilibrée » et « à l’épicentre des différents courants de LR ». L’élection du président de LR est programmée pour le week-end du 3 décembre. Les candidats potentiels ont jusqu’au 3 octobre pour déposer les parrainages.

Représentante de la sensibilité libérale au sein de LR, Virginie Calmels avait été limogée de son poste de numéro 2 en juin 2018 par Laurent Wauquiez, alors patron du parti, et en conflit ouvert avec elle. L’ancienne directrice générale d’Endemol monde s’était alors éloignée de la politique, rejoignant en 2019 le groupe immobilier de luxe Barnes, avant de lancer, en 2020, une école du numérique.


Leave a Comment