Ce soir ?

L’imam Hassan Iquioussen visé par un mandat d’arrêt européen

Written by admin


Introuvable en France, il pourrait avoir fui en Belgique et le Maroc n’est plus prêt à l’accueillir en l’état : deux jours après sa validation par le Conseil d’État, l’expulsion de l’imam marocain Hassan Iquioussen se complique. Mis en cause pour des propos jugés contraires aux valeurs de la République, ce prédicateur proche de la mouvance frériste a été érigé au cours de l’été par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin en emblème de la lutte contre les « séparatistes » qui répandent « un jihadisme d’atmosphère ». Selon les informations de BFMTV, il fait désormais l’objet d’un mandat d’arrêt européen, notamment en raison de sa potentielle présence en Belgique.

Le Conseil d’État a donné mardi son feu vert à son expulsion, mais deux « visites domiciliaires » menées par les autorités dans la foulée à Lourches, commune proche de Valenciennes (Nord) où il réside, se sont révélées infructueuses. «  Le scénario qui est aujourd’hui privilégié est une fuite en Belgique de M. Iquioussen », a affirmé le préfet des Hauts-de-France, Georges-François Leclerc, lors d’une conférence de presse mercredi.

« Il sera interdit de venir en France »

Le prédicateur de 58 ans, dont la chaîne YouTube est suivie par 178 000 abonnés, est devenu un « délinquant » dès lors « qu’il s’est soustrait à un arrêt d’expulsion », a souligné le préfet, qui a saisi le parquet de Valenciennes.

À LIRE AUSSICe que l’État reproche à l’imam Iquioussen

Gérald Darmanin a affirmé mercredi qu’il donnerait des « informations » sur le prédicateur à son homologue belge afin qu’il ne puisse « pas venir en France ». « Il sera interdit de venir en France. Tant mieux », a-t-il dit, sans évoquer une action de la France pour que les Belges le recherchent et le remettent aux autorités françaises.


La rédaction vous conseille

Leave a Comment