Ce soir ?

La police britannique présente ses excuses pour avoir exécuté un homme innocent

Written by admin


Mahmood Mattan, un père de famille d’origine somalienne vivant à Cardiff, a été condamné à mort et exécuté en 1952. Le jeune homme, âgé de 28 ans, était accusé du meurtre de Lily Volpert, une commerçante de 41 ans égorgée dans son magasin. Il a clamé son innocence jusqu’à sa pendaison. Sa famille a continué à se battre… En 1998, Mahmood Mattan a été innocenté et sa condamnation annulée. Mais ce n’est que 70 ans après la mort de cet homme innocent que la police britannique a finalement exprimé des excuses, rapporte The Guardian.

« Mahmood Mattan a été victime d’une erreur judiciaire », a reconnu Jeremy Vaughan, chef de la police de la région sud du pays de Galles, qui remet en cause toute l’investigation de l’époque et parle de racisme. « C’est une affaire bien dans son temps… Le racisme, la partialité et les préjugés gangrenaient toute la société, mais également le système judiciaire », a-t-il également ajouté.

Des excuses transmises « au nom de la police »

Jeremy Vaughan, qui a précisé que l’enquête datait d’avant la création de la police du sud du pays de Galles, a ainsi officiellement transmis ses excuses à la famille Mattan : « Il est juste et approprié que des excuses soient présentées au nom de la police pour cette affaire qui a si mal tourné il y a soixante-dix ans, et pour les terribles souffrances causées à la famille de M. Mattan. »

L’épouse de Mahmood Mattan, Laura, et leurs trois fils se sont battus pendant des décennies pour laver son nom et obtenir des excuses. Mais ils sont tous décédés avant que cela n’arrive. Tanya Mattan, petite-fille de Mahmood Mattan, a cependant réagi sur la BBC. Pour elle, ces excuses sont « bien trop tardives » et, surtout, incomplètes. « Nous n’avons toujours pas entendu les mots : “Nous sommes désolés.” »


Leave a Comment