Ce soir ?

L’État islamique se lance dans les NFT

Written by admin


Les NFT, jetons non fongibles en français, peuvent représenter une véritable mine d’or. L’État islamique semble l’avoir bien compris, selon les informations du Wall Street Journal, relayées par BFMTV, et investit désormais sur ce marché. À travers ces certificats de propriété numériques, associés à des œuvres protégées, l’organisation terroriste espère aussi relayer ses messages et trouver de nouvelles recrues, le tout sans pouvoir être tracée par les autorités.

Le mois dernier, une carte numérique faisant l’éloge de militants islamistes pour une attaque contre une position des talibans en Afghanistan a été repérée sur deux plateformes dédiées aux NFT. Baptisé « IS-NEWS #01 », il est aujourd’hui considéré par d’anciens hauts responsables du renseignement américain comme le premier NFT créé par un sympathisant terroriste. 

À LIRE AUSSIMiCA, le règlement européen qui veut enchaîner les cryptomonnaies

Selon un ancien analyste du renseignement fédéral, interrogé par le journal américain, deux autres NFT ont été créées le même jour par le même utilisateur. Ceux-là présentent toutes les caractéristiques de l’État islamique, mais ne sont pas proposés à la vente, pour une raison inconnue à l’heure actuelle. « IS-NEWS #01 » n’a toujours pas été échangé, mais sa présence sur la blockchain le rend impossible à retirer d’Internet. L’ancien analyste assure qu’il n’y a « pas vraiment de moyen de faire tomber ce NFT ».

Les autorités américaines s’inquiètent de voir l’organisation terroriste se développer dans le domaine de la blockchain et des NFT. Elles ont toujours la capacité de s’attaquer aux réseaux financiers de l’État islamique mais, avec cette nouvelle technologie, cela s’avère bien plus compliqué. Leurs inquiétudes se fondent également sur l’empreinte que pourrait laisser le groupe en ligne, pouvant favoriser un renouveau dans leurs rangs.

À LIRE AUSSI« La difficulté d’appréhender les NFT vient de la dissociation entre l’objet et le code informatique »


Leave a Comment