Ce soir ?

Sécurité : 8 500 policiers et gendarmes supplémentaires en cinq ans

Written by admin


Élisabeth Borne a annoncé, mardi 6 septembre, à Paris, une augmentation de « 8 500 postes de policiers et gendarmes » en cinq ans en France, dont « 3 000 dès 2023 », dans le cadre de la loi de programmation sur la sécurité. La Première ministre a fait cette annonce la veille de la présentation en conseil des ministres d’une nouvelle version du projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (Lopmi), lors de l’inauguration d’un commissariat dans le centre de la capitale.

La Lopmi 2 (15 articles contre 32 auparavant) prévoit un effort financier conséquent de 15 milliards d’euros supplémentaires en cinq ans pour le budget du ministère de l’Intérieur. La moitié, soit 7,5 milliards d’euros, sera affectée au numérique. En annonçant l’augmentation des effectifs pour les cinq ans à venir, Élisabeth Borne a rappelé que 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires avaient été déployés au cours du précédent quinquennat.

Un doublement des effectifs d’ici à 2030

Le nouveau texte, qui sera examiné en première lecture en octobre au Sénat, prévoit aussi la création de 11 unités de forces mobiles et de 200 nouvelles brigades de gendarmerie. Son objectif est de permettre, comme souhaité par le président Emmanuel Macron, un doublement de la présence des forces de l’ordre sur le terrain d’ici à 2030.

À LIRE AUSSIL’impossible réforme de la « police des polices »

Élisabeth Borne était accompagnée durant ce déplacement du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, de la maire de Paris Anne Hidalgo, du préfet de police de Paris Laurent Nunez, et des patrons de la police et de la gendarmerie, Frédéric Veaux et Christian Rodriguez.


Leave a Comment