Ce soir ?

C3/C4 : trois victoires, un nul… les clubs français à la fête

Written by admin


Un match nul après l’horreur. Pour son entrée dans la phase de poules de la C4, Nice concède un match nul face à Cologne (1-1) à domicile. Dominés en première période, les Aiglons ont fait meilleure figure lors du second acte et ont égalisé par Andy Delort, qui a répondu à l’ouverture du score de Steffen Tigges (19e). Le coup d’envoi avait été décalé de 55 minutes après de violents affrontements entre les supporters des deux équipes. Une heure avant le coup d’envoi du match, plusieurs centaines de supporteurs cagoulés aux couleurs du club de Cologne, sur les plus de 8 000 présents dans la tribune Ray, ont envahi la tribune présidentielle, ou tribune Ségurane, pour aller en découdre avec les supporteurs niçois, installés eux en tribune populaire sud. Le bilan est lourd avec dix-huit blessés, dont un grave. 

Décevant depuis la reprise de la Ligue 1, le Stade Rennais l’a été tout autant pour son entrée en lice en Ligue Europa en s’imposant petitement 2 buts à 1 au bout du temps additionnel sur le terrain de la modeste équipe chypriote de Larnaca, jeudi lors de la 1re journée de la phase de poules. Le héros du jour est le jeune défenseur Lorenz Assignon, qui a marqué le but d’une victoire étriquée une dizaine de minutes seulement après son entrée en jeu en remplacement du Croate Lovro Majer, affublé d’un masque noir en raison d’une fracture du nez.

Les joueurs de Bruno Genesio, avec Steve Mandanda dans le but, étaient pourtant idéalement entrés dans le match, investissant le camp chypriote dès les premières minutes. Dès la 16e minute, le défenseur international belge Arthur Theate a échoué d’un rien à reprendre et marquer au second poteau, à la suite d’un corner tiré par Majer et dévié de la tête par le capitaine Hamari Traoré. Ce n’était que partie remise pour Theate, arrivé de Bologne cet été, qui a trouvé l’ouverture treize minutes plus tard d’une superbe frappe lointaine du gauche, entrée dans le but avec l’aide d’un poteau (29e).

À LIRE AUSSILe tacle du lundi – OGC Nice, attention à la voiture-balai !

Mais les choses allaient rapidement se gâter pour les Rouge et Noir, victimes d’un relâchement coupable à la demi-heure de jeu: un centre du Vénézuélien Roberto Rosales a trouvé la tête de l’Espagnol Oier, ancien d’Osasuna, totalement oublié au second poteau, qui a égalisé (1-1, 33e). Plus grave pour Rennes, le jeu s’est alors équilibré. La délivrance est finalement survenue au bout du bout du temps additionnel, le très inspiré entrant Assignon marquant d’une reprise rageuse sous la barre, à la réception d’un centre de Soulemana (90+4). Le Stade Rennais, éliminé en 8e de finale de la Ligue Europa Conférence l’an dernier par Leicester, va enchaîner avec la réception d’Auxerre dimanche en championnat, puis celle du club turc de Fenerbahçe jeudi prochain dans ce groupe B où figure aussi le Dynamo Kiev.

Evann Guessand délivre le FC Nantes dans les dernières secondes

Dans une ambiance de feu à La Beaujouire, le FC Nantes s’est imposé 2 buts à 1 face aux Grecs de l’Olympiakos, grâce à un but au bout du temps additionnel signé Evann Guessand (90e+3). 18 ans après leur dernier match européen, les Canaris se sont arrachés pour aller chercher les trois points, après qu’une grosse bourde d’Alban Lafont a permis à l’Olympiakos d’égaliser (50e). Dominateurs en première période, les hommes d’Antoine Kombouaré avaient logiquement ouvert le score par l’intermédiaire de Mostafa Mohamed (32e).

Enfin, du côté du Marakana de Belgrade, l’AS Monaco s’est imposé d’une courte tête face à l’Etoile Rouge (1-0) grâce à un penalty transformé par son attaquant Breel Embolo (74e). Le gardien de but Alexander Nübel s’est illustré avec plusieurs parades décisives pour permettre aux joueurs de la Principauté de débuter de la meilleure des manières leur campagne européenne.


Leave a Comment