Ce soir ?

Énergie : un Nobel italien recommande d’économiser sur la cuisson des pâtes

Written by admin


Pour faire des économies d’énergie, l’Italie peut compter sur la créativité de son récent Prix Nobel de physique, Giorgio Parisi. Le chercheur récompensé fin 2021 pour avoir notamment découvert « l’interaction du désordre et des fluctuations dans les systèmes physiques de l’échelle atomique à planétaire » revendique une idée qui ne serait pas pris au sérieux si elle ne venait pas elle-même d’un Italien : couper le gaz deux minutes après avoir plongé les pâtes dans l’eau bouillante.

Comme le rapporte Libération, le physicien explique sur son compte Facebook : « Après avoir porté l’eau à ébullition, ajoutez-y les pâtes et attendez deux minutes, puis vous pouvez facilement éteindre le gaz. Il suffit d’utiliser un couvercle pour recouvrir le tout et de compter environ une minute supplémentaire de cuisson. » Autrement dit, ne pas hésiter à utiliser un couvercle autant que possible pour ne pas laisser s’échapper la chaleur. 

Une technique nuisible pour la qualité des pâtes ? 

L’affaire a bien évidemment suscité un débat d’ampleur nationale, Giorgio Parisi devenant rapidement le « Nobel des pâtes al dente ». Dans le célèbre quotidien La Republicca, le chef Antonello Colonna estime que cette méthode « ne peut être utilisée dans les restaurants de haut niveau ». Et pour cause, les pâtes cuisinées ainsi prendraient une « texture caoutchouteuse ».

À LIRE AUSSIGaz, inflation… Les Européens se préparent à la tempête

Le ministère italien de la Transition écologique (MITE) a présenté mardi son plan d’économie d’énergie, en ligne avec les propositions de Bruxelles, prévoyant notamment une réduction du chauffage cet hiver. Ce plan vise à réduire la consommation énergétique de 15 % entre le 1er août 2022 et le 31 mars 2023 et comporte plusieurs volets, dont le principal concerne le chauffage pour surmonter la chute des livraisons de gaz russe. Ainsi la température dans les bâtiments industriels devra baisser d’un degré, à 17°C, tandis que dans les autres bâtiments elle est fixée à 19°C, toujours en baisse d’un degré par rapport aux règles valables jusqu’à présent. En outre, la période de chauffage est raccourcie de 15 jours sur l’ensemble de l’année et la durée du chauffage est raccourcie d’une heure par jour.

La rédaction vous conseille

Leave a Comment