Ce soir ?

Pneumonie : tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie des poumons

Written by admin


La pneumonie est responsable de millions de décès dans le monde. En France, près de 600 000 personnes la contractent également chaque année. La pneumonie est une infection respiratoire aiguë du tissu pulmonaire, elle est liée à la présence d’un germe. Dans la majorité des cas, elle est la conséquence de la bactérie appelée Streptococcus pneumoniae ou pneumocoque.

Elle peut aussi être causée par d’autres bactéries comme Haemophilus influenzae, Legionella pneumophila, le staphylocoque, Mycoplasma pneumoniae, Chlamydia pneumoniae, Klebsiella pneumoniae. Quand elle n’est pas bactérienne, la pneumonie peut être causée par des virus ou (plus rarement) par des champignons.

Comment apparaît une pneumonie ?

Dans la majorité des cas, les germes pénètrent dans le poumon par les voies respiratoires, mais ils peuvent aussi venir de la cavité buccale ou de la sphère ORL. « Lorsque ces bactéries pénètrent dans les alvéoles, elles provoquent une inflammation. Les alvéoles se remplissent alors de pus et de liquide, ce qui provoque les symptômes de la pneumonie », détaille Ameli Santé.

Certains facteurs favorisent l’apparition de la pneumonie : l’âge (avant deux ans et après 65 ans), certaines maladies comme l’asthme ou la mucoviscidose, une hospitalisation en réanimation, un déficit immunitaire, des troubles de la déglutition, une consommation de tabac, etc.

À LIRE AUSSINommer une maladie, un vrai casse-tête

Quels sont les symptômes ?

En fonction de l’origine de la pneumonie, les signes de la maladie peuvent être différents. Le plus souvent, quand un patient souffre d’une infection provoquée par le pneumocoque, la maladie se manifeste par une fièvre importante, une toux sèche, un essoufflement, une douleur thoracique. Des manifestations qui peuvent varier en fonction des bactéries incriminées.

Certains patients souffrent d’une toux qui peut être teintée de sang, de troubles digestifs, de difficultés à respirer. Chez les personnes âgées, elle peut se manifester par une simple fièvre ou un essoufflement. Généralement, c’est une radio du thorax, voire un scanner, qui montre le foyer infectieux dans les poumons, confirmant ainsi la présence de la maladie.

Quel traitement ?

Comme toujours, le traitement mis en place dépend de l’origine de la pneumonie. Si elle est virale, elle guérit de manière spontanée sans avoir besoin de recourir aux antibiotiques. L’important est alors de soulager les symptômes (comme la fièvre) avec des médicaments adaptés. Si elle est bactérienne, un traitement antibiotique s’impose. Il permet alors une guérison en une quinzaine de jours. Si, la plupart du temps, le traitement est efficace, il peut y avoir des complications nécessitant une hospitalisation, liste Ameli Santé : « une septicémie : le germe responsable se dissémine dans le sang. Il peut alors coloniser d’autres organes ; un abcès du poumon : cavité dans le poumon remplie de pus ; une pleurésie : du liquide apparaît entre les deux feuillets de la plèvre. Ce liquide peut devenir purulent. De plus, la pneumonie peut décompenser une maladie chronique : diabète, insuffisance cardiaque, BPCO, etc. ».

À LIRE AUSSI Quand la tique crache son venin

Comment se protéger de la pneumonie ?

Dans certains cas, la pneumonie se transmet lors d’un contact avec une personne contaminée. Alors, pour limiter le risque de transmission, il est recommandé de se laver les mains après chaque contact avec une personne malade. Si vous savez que vous êtes malade, mieux vaut se couvrir la bouche quand vous toussez et vous moucher dans des mouchoirs en papier.

Enfin, il existe un vaccin pour se protéger des pneumonies liées au pneumocoque. Ce vaccin est obligatoire pour tous les nourrissons nés après le 1er janvier 2018. Il est également vivement recommandé pour les asthmatiques, les personnes immunodéprimées, les porteurs d’une maladie prédisposant à la survenue d’une infection à pneumocoque (ablation de la rate). De plus, comme cette infection pulmonaire est aussi une conséquence de la grippe, les autorités de santé recommandent aux personnes vulnérables de se faire vacciner contre la grippe saisonnière.


Leave a Comment