Ce soir ?

Zone euro : la BCE annonce une hausse historique de ses taux

Written by admin


La Banque centrale européenne a relevé jeudi ses prévisions de croissance du PIB en zone euro pour 2022, mais les a radicalement réduites pour 2023, dans un contexte de crise énergétique découlant de la guerre en Ukraine.

L’institution monétaire s’attend à une « stagnation » de l’activité économique fin 2022 et début 2023. Elle prévoit désormais une croissance de 3,1 % cette année, mais seulement 0,9 % en 2023, contre 2,8 % et 2,1 % respectivement prévus dans ses projections de juin. Pour 2024, l’institution table sur un PIB en hausse de 1,9 %, contre 2,1 % précédemment. En parallèle, la BCE a relevé ses principaux taux directeurs de 0,75 point, la plus forte hausse dans l’histoire de l’institution face à la flambée de l’inflation en zone euro. Après avoir mis fin, en juillet, à l’ère des taux négatifs, les gardiens de l’euro ont relevé le principal taux d’intérêt à 1,25 %, malgré les craintes sur la croissance. Le taux taxant une partie des liquidités bancaires non distribuées en crédit remonte de 0 à 0,75 %.

La BCE prévoit une inflation dans la zone euro « beaucoup trop forte » sur une « période prolongée », ayant nettement relevé ses prévisions de hausse des prix pour 2022 et 2023 sur fond de flambée des prix de l’énergie liée à la guerre en Ukraine.

L’institution s’attend désormais à une inflation de 8,1 % en 2022, contre 6,8 % en juin. Pour 2023 et 2024, les gardiens de l’euro prévoient respectivement 5,5 % et 2,3 %, toujours au-dessus de l’objectif de 2 %.


Leave a Comment