Ce soir ?

Le jour où Johnny Hallyday a chanté pour la reine Elizabeth

Written by admin


Si Johnny Hallyday reste un quasi-inconnu pour les sujets britanniques, la reine Elizabeth II connaissait la vedette française. Le 8 novembre 1965, Johnny a même chanté spécialement pour elle, au Palladium Theatre de Londres. C’était dans le cadre prestigieux de la Royal Variety Performance, une grande soirée caritative organisée par la famille royale.

La veille de cet événement, le rocker français de 22 ans avait confié son stress à la radio, dans les actualités de France Inter : « Je dois avouer que je suis mort de trac, je ne sais pas du tout ce que je vais faire ! C’est assez impressionnant. Il y a deux personnes que je serais impressionné de voir, c’est la reine et de Gaulle. »

Johnny est donc dans ses petits souliers pour rencontrer la reine et son époux, le prince Philip, duc d’Édimbourg. Pour cet événement, il est accompagné de Sylvie Vartan, qu’il a épousée quelques mois plus tôt à Loconville. Celle-ci confie à son tour avoir « une trouille bleue ». Pour faire honneur à la reine d’Angleterre, le jeune rocker ressort d’ailleurs son propre costume de mariage ! Sylvie, elle, porte un ensemble pantalon-veste blanc (« d’une charmante impertinence », écrit Le Figaro dans son compte rendu) avec un œillet rouge à la boutonnière.

À LIRE AUSSI Les derniers jours d’Elizabeth II

Elizabeth II à Johnny Hallyday : « Est-ce que vous êtes français ? »

Le programme des deux vedettes françaises se décompose en deux temps. D’abord, ils montent sur la scène pour chanter devant la reine, chacun leur tour. Johnny fait l’honneur à la reine de lui chanter une chanson en anglais (« They Call Him a Man », composée par les musiciens anglais Micky Jones et Tommy Brown), ce qui lui vaudra cette question d’Elizabeth II : « Est-ce que vous êtes français ? »).

Après avoir chanté, Johnny et Sylvie se changent pour un instant plus solennel : leur rencontre avec la souveraine et le prince Philip. Très attentif à son apparence, Johnny écoute les conseils de Juliette Gréco, également présente, qui lui souffle qu’il ressemble à un médecin. Il choisit alors un smoking dans sa valise, tandis que Sylvie revêt une robe bleue, très sobre.

Un retour en 2012

Face à la reine, Sylvie Vartan et Johnny Hallyday sont très impressionnés par « son beau diadème » et par la qualité de son français, « pratiquement sans accent ». Dans une nouvelle interview à France Inter, le lendemain, le jeune chanteur explique que la reine était « exactement comme sur les photos, comme on se l’imagine ». Durant leur brève conversation, Johnny appelle la reine « Madame » et reçoit ses compliments : « Elle m’a dit que la chanson était bien, je l’ai évidemment remerciée. Et elle m’a dit : “Nous espérons vous revoir bientôt en Grande-Bretagne. » »

Même si Johnny n’a jamais revu la reine, le moins que l’on puisse dire est qu’il a répondu favorablement à sa demande, puisque, dès l’année suivante, il s’installe à l’Olympic Sound Studio de Londres, où il enregistrera tous ses disques jusqu’en 1974. Baigné dans l’atmosphère britannique, Hallyday met de côté le rock’n’roll américain pour s’engouffrer dans les nouveaux courants anglais : la soul, le british blues, le rythm’n’blues…

À LIRE AUSSI Johnny Hallyday, furieusement libre

Malgré ses liens très forts entretenus avec la capitale anglaise, Johnny ne chantera plus en Grande-Bretagne avant l’année 2012. Alors âgée de 86 ans, Elizabeth II n’est pas sur les fauteuils du Royal Albert Hall pour voir Johnny époustoufler ses sujets, assez étonnés ce soir-là de voir un Français exceller en chantant du rock dans cette salle mythique.

Leave a Comment