Ce soir ?

« Le lien de confiance est rompu » entre Ségolène Royal et BFMTV

Written by admin


« Elle s’était engagée à revenir, finalement elle ne l’a pas fait ». Invité sur le plateau de l’émission C médiatique ce dimanche sur France 5, Marc-Olivier Fogiel est revenu sur la polémique lancée par Ségolène Royal. Le jeudi 1er septembre, l’ancienne candidate à la présidence de la République avait réagi à un rapport publié par Amnesty international concernant les crimes de guerre des forces russes en Ukraine et notamment le bombardement d’une maternité, rapporte Gala. Sur BFMTV, Ségolène Royal avait dénoncé « une propagande de guerre par la peur », avant de présenter ses excuses deux jours plus tard sur Twitter : « Je n’ai jamais nié les crimes de guerre et je m’excuse volontiers auprès des victimes si elles l’ont pensé ».

Afin d’expliquer ses propos, de se justifier et de s’excuser, Marc-Olivier Fogiel avait alors invité l’ancienne ministre à revenir sur le plateau de BFMTV. « Finalement, elle ne l’a pas fait. Elle l’a fait sur une chaîne concurrente », explique le directeur général de la chaîne d’information, qui précise que le problème ne vient pas de la chaîne concurrente. « Elle a planté le rendez-vous dans lequel elle était supposée venir s’expliquer. Là, nous avons décidé que le lien de confiance avec Ségolène Royal était rompu, (…) j’estime que le lien de confiance est rompu », martèle-t-il. « Ce n’est pas le propos lui-même, (…) c’est le fait que rien ne va dans cette histoire ».

Son ancien compagnon et ancien président de la République, François Hollande, s’est également exprimé au sujet de cette polémique. « Je pense que Ségolène Royal a eu une mauvaise appréciation de la situation, de mauvaises informations », a-t-il défendu au micro de RTL. « Elle a été amenée à les démentir et elle a bien fait parce qu’il ne fallait pas laisser prospérer toute contre-vérité ».


Leave a Comment