Ce soir ?

L’affaire Daval sur TF1 : « ça fait mal », déplore la mère de Jonathann

Written by admin


Un téléfilm, cinq ans après les faits. TF1 diffuse ce lundi soir Le Mystère Daval, qui retracera l’un des faits divers les plus médiatisés de ces dernières années. Jonathann Daval a été condamné pour avoir étranglé son épouse Alexia dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017 à leur domicile de Gray-la-Ville (Haute-Saône). Le lendemain, il a transporté son corps dans un bois avant d’y mettre le feu et de donner l’alerte, soutenant que sa femme n’était pas revenue de son jogging. Le corps d’Alexia avait été retrouvé deux jours plus tard. Pendant trois mois, Jonathann Daval avait montré le visage d’un veuf éploré dans les médias, avant d’être confondu, en pleine vague #MeToo.

Pour l’entourage de la victime et celui du meurtrier, la diffusion de ce téléfilm passe mal. Dans les colonnes de L’Est républicain, la mère de Jonathann Daval, Martine Henry, déplore de n’avoir pas été entendue. « Cela ne sert à rien, l’affaire est dans le domaine public, explique-t-elle. On n’avait pas envie que cela se fasse, mais on n’a pas eu le choix. »

Cinq ans après les faits et moins de deux ans après l’annonce du verdict, certains habitants du village de Gray-la-Ville confient à France Bleu leur étonnement. « D’habitude, on fait des films sur les crimes 20 ans après, là, je trouve que cela est un peu frais, assure l’un d’entre eux. On n’a pas le droit de faire cela, ce n’est pas bien. » Point de vue partagé par Martine Henry : « Ça va encore tout remuer, on n’a pas besoin de ça. Il faut dire que ça fait mal aux familles. » « Je voudrais être débarrassée de tout ça, qu’on n’en parle plus », ajoute-t-elle, assurant que son fils Jonathann est au courant, mais qu’il ne regardera pas TF1 ce soir.

Une adaptation en série également prévue

De son côté, l’avocat de Jonathann Daval, qui a publié un livre sur l’affaire en octobre 2021, défend le projet. Auprès de France 3, Me Schwerdorffer explique : « Cela ne me surprend pas. Il y a une grosse demande. Je pense que les livres, les émissions ont été très regardés. Je sais que la série BFM Daval a été le second documentaire le plus regardé de l’histoire de la chaîne. » Il ajoute : « C’est une affaire publique, elle est dans la presse, une affaire criminelle appartient au public et à partir de là, n’importe quel réalisateur peut décider demain de faire un film. »

À LIRE AUSSIProcès Daval : dans les coulisses de la « justice spectacle »

Les parents d’Alexia Daval n’ont pas réagi à la diffusion prochaine de ce téléfilm. Tous deux sont auteurs d’un livre dans lequel ils relatent trois années d’épreuves après le féminicide dont a été victime leur fille. La société de production Gaumont en a acquis avec Nac Films les droits en vue d’un « projet d’adaptation en série de 6 x 52 minutes ».


Leave a Comment