Ce soir ?

Après 20 ans de traque, cette pièce de monnaie est restituée à Israël

Written by admin


«  Un morceau d’histoire qui nous est cher va enfin rentrer chez lui », a déclaré un responsable américain lors d’une cérémonie. Ce morceau d’histoire est une petite pièce d’argent riche en symboles. Elle a été fabriquée au cours de la quatrième année de la première révolte juive contre l’Empire romain, au premier siècle après Jésus-Christ, rapporte la BBC.

La révolte était la première d’une série de soulèvements juifs majeurs contre Rome qui a duré de 66 à 73, et a amené à la destruction de Jérusalem et de l’ancien Temple juif en l’an 70. Plusieurs autres exemplaires de cette pièce seraient entre les mains de collectionneurs privés.

Une pièce « d’importance nationale et scientifique »

Alors que d’autres types de pièces fabriquées par les rebelles juifs pendant la révolte sont plus courants, cette pièce d’argent est « très rare », a déclaré Eitan Klein de l’unité de prévention des vols de l’Autorité israélienne des antiquités. Comme il existe moins de trois exemples connus, elle est légalement considérée comme un artefact « d’importance nationale et scientifique », a-t-il ajouté.

À LIRE AUSSIJérusalem – Pierre de Miroschedji : « L’archéologie est devenue une sorte de sport national »

Le bureau du procureur du district de Manhattan, qui a annoncé l’accord avec Israël lundi, a estimé la valeur de la pièce à 1 million de dollars. Selon les autorités américaines, la pièce faisait partie d’un magot volé par des pillards palestiniens dans la vallée d’Elah, à l’ouest de Jérusalem en 2002. Elle a ensuite été introduite clandestinement en Jordanie, puis en Grande-Bretagne, où elle a fait l’objet de faux documents avant d’être envoyée aux États-Unis.

La pièce devait être vendue aux enchères en août 2017, mais elle a été saisie par les autorités avant d’être mise en vente. Le bureau du procureur de Manhattan, qui a été impliqué dans plusieurs affaires très médiatisées de trafic illégal d’antiquités ces dernières années, a pris en charge l’affaire au début de l’année. L’artefact a été remis aux autorités israéliennes lors d’une cérémonie à New York. L’Autorité israélienne des antiquités a l’intention d’exposer la pièce dans un nouveau musée, qui est encore en construction.


Leave a Comment