Ce soir ?

Orages : quatre départements en vigilance orange

Written by admin


Météo-France a placé quatre départements du Sud-Est de la France en vigilance orange pour des orages à partir de mercredi matin, sept jours après un précédent épisode orageux qui avait valu au Gard et à l’Hérault d’être brièvement placés en vigilance rouge. Gard, Hérault, Bouches-du-Rhône et Vaucluse sont placés en vigilance orange mercredi de six heures à 18 heures, indique l’institut météorologique dans son bulletin de 23 heures.

Le précédent point météo incluait aussi l’Ardèche et la Drôme. Météo-France invoque une « situation fortement orageuse qui nécessite une vigilance particulière dans la mesure où il existe un risque fort de phénomène violent ».

De fortes pluies en perspective

« En fin de nuit de mardi à mercredi, une forte aggravation orageuse se met en place autour de la vallée du Rhône, principalement sur l’Est de l’Hérault, le Gard, l’ouest des Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. Ces orages peuvent alors être localement violents avec une forte activité électrique, de fortes rafales de vent autour de 100 km/h, de la grêle et de fortes intensités pluvieuses allant jusqu’à donner 100 mm en très peu de temps », ajoute l’institut de prévision. Ce nouvel épisode orageux intervient sept jours après une précédente vigilance orange aux orages dans le Sud-Est qui s’était même transformée brièvement en vigilance rouge pour le Gard et l’Hérault en raison d’orages stationnaires.

À LIRE AUSSI« Les orages ne sont pas pris en compte par les modèles climatiques »

L’agglomération nîmoise avait notamment reçu des trombes d’eau, engendrant de nombreuses interventions des secours, mais sans dégâts notables tandis que des pluies importantes s’étaient également abattues sur le secteur des Baux-de-Provence, entraînant des coulées de boue et le blocage de certaines routes. La France a connu un été record de canicules et de catastrophes liées au réchauffement climatique, avec notamment des orages meurtriers, le 18 août en Corse, qui avaient fait cinq morts et après lesquels Météo-France avait essuyé des critiques.


Leave a Comment