Ce soir ?

À la une ce vendredi 16 septembre…

Written by admin


Royaume-Uni. Le roi Charles III doit visiter Cardiff ce vendredi, après s’être rendu à Édimbourg et Belfast au cours d’une tournée qui a bien démontré qu’il comptait s’investir sur l’union du Royaume-Uni. Puis, à 20 h 30, le roi Charles III et les autres enfants de la reine Elizabeth II se recueilleront lors d’une veillée devant son cercueil, exposé au palais de Westminster à Londres jusqu’aux funérailles de la souveraine décédée le 8 septembre à l’âge de 96 ans en Écosse.

Eurobasket. Les Bleus sont présents dans le dernier carré d’un grand tournoi pour la troisième fois d’affilée, grâce aux victoires in extremis contre la Turquie en huitième de finale puis contre l’Italie en quart. Les basketteurs français affronteront la Pologne ce vendredi en demi-finale de l’Euro avec le rêve de conquérir le titre continental après la médaille de bronze du Mondial-2019 et l’argent des Jeux de Tokyo l’été dernier.

À LIRE AUSSIMort d’Elizabeth II : une nuit d’attente pour un dernier « goodbye »

Diplomatie. Après avoir dialogué avec Xi Jinping, Vladimir Poutine doit avoir vendredi des discussions avec plusieurs autres dirigeants, notamment avec le Premier ministre indien Narendra Modi et le président turc Recep Tayyip Erdogan. Le conflit en Ukraine, la situation en Afghanistan ou encore les troubles qui ont secoué plusieurs pays d’Asie centrale ces derniers mois devraient figurer parmi les principaux sujets abordés. De son côté, le chancelier Scholz doit recevoir à Berlin la présidente de la Chambre américaine des représentants Nancy Pelosi.

Congrès. Le 18e Congrès des Régions de France se déroule à Vichy, en Auvergne-Rhône-Alpes, chez Laurent Wauquiez. Ce dernier a appelé jeudi Elisabeth Borne à « tourner la page » de « la centralisation des cinq dernières années » et à travailler avec les collectivités face à un Parlement « bloqué ». Laurent Wauquiez attend de la Première ministre « un changement complet d’attitude » lors de son discours de vendredi, qu’il présente comme celui de « la dernière chance ». « On ne décide plus d’en haut, on part des territoires », a-t-il estimé. « Nous sommes tous prêts à travailler ensemble et à laisser de côté nos différences politiques », a-t-il assuré. « Nous sommes capables de travailler avec le gouvernement parce que nous ne voulons pas que le pays soit bloqué », a-t-il martelé. Pour sa part, Carole Delga a assuré attendre d’Elisabeth Borne « du concret » lors de son discours, saluant les rencontres qui ont déjà eu lieu à Matignon avec les associations d’élus, mais aussi à l’Élysée avec Emmanuel Macron qui « nous a reçus pour la première fois » depuis 2017. Elisabeth Borne doit tenir un discours de clôture du Congrès, à 15 heures.

À LIRE AUSSIEuthanasie : « La notion de dignité est très à la mode, mais très confuse »

Biarritz. Dernière journée dans le Pays Basque pour les journées parlementaires des Républicains. Pour la première fois depuis de nombreuses années, les sénateurs et députés se sont réunis pour essayer d’adopter une ligne commune. Un défi, alors que les deux groupes ne s’entendent historiquement pas, au sein du même parti. Avec en toile de fond évidemment l’élection du président du parti à la fin de l’année, et la nécessité pour les LR de trouver un nouveau souffle pour continuer à peser dans la politique nationale.

Moulins. Dans l’Allier, ce sont les communistes qui font leurs journées parlementaires. Là encore, le défi est de trouver comment peser au Parlement, pour réussir à faire voter leurs propositions de loi. Pour cela, il va falloir se réconcilier avec une partie de la gauche, fâchée par les propos qu’a pu tenir Fabien Roussel sur « la gauche du travail et pas des allocs ». Propos qui ont fait bondir du côté de la France Insoumise et d’EELV.

Fontainebleau. Les parlementaires d’Horizons se réunissent pour une journée de travail vendredi au théâtre municipal de Fontainebleau. En parallèle, « l’Assemblée des maires » élira son président, qui aura rang de vice-président d’un parti revendiquant, depuis sa création en octobre 2021, de placer les édiles au cœur de son organisation. La journée s’achèvera avec les interventions d’Édouard Philippe et de la Première ministre Élisabeth Borne.


Leave a Comment