Ce soir ?

PSG : Kheira Hamraoui revient sur son agression dans une lettre

Written by admin


Estimant être touchée par une « surprenante cabale médiatique » depuis son agression, Kheira Hamraoui a affiché sa « confiance » en la justice « pour qu’éclate la vérité et que (son) honneur soit lavé », samedi 17 septembre, au lendemain de la mise en examen d’Aminata Diallo, ex-coéquipière au Paris SG.

« Aujourd’hui, je fais confiance à la justice pour qu’éclate la vérité et que mon honneur soit lavé. Je suis impatiente que mon nom soit à nouveau seulement associé aux pages sportives et quitte les rubriques judiciaires », a écrit la milieu internationale française de 32 ans, sous contrat jusqu’en 2023 au PSG mais actuellement tenue à l’écart du groupe.

Le message diffusé samedi sur Twitter est accompagné de photos montrant les blessures aux mains et aux jambes résultant de son agression à coups de barre de fer, dans la soirée du 4 novembre, une attaque où elle a « cru mourir » et qui la « hante nuits et jours ». Interpellée, sa coéquipière et concurrente à l’époque Aminata Diallo, témoin de la scène, avait été relâchée après quarante heures de garde à vue. Elle a finalement été mise en examen vendredi pour « violences aggravées » et « association de malfaiteurs », puis placée en détention provisoire.

Une mise à l’écart du groupe professionel

Après cette « expérience ô combien traumatisante », « j’ai été victime d’une surprenante cabale médiatique dans le but de salir mon image et ma vie privée », affirme Kheira Hamraoui, en référence à des articles de presse liant l’agression à de prétendues relations intimes avec des hommes mariés.

L’internationale française (39 sélections) rappelle avoir été « injustement insultée sur les terrains, harcelée sur les réseaux sociaux et menacée de mort » et se dit uniquement coupable, par son silence, « d’avoir laissé s’installer un buzz médiatique d’une violence inouïe qui nous a anéantis, mes proches et moi ».

Kheira Hamraoui a été suspectée par certaines joueuses du PSG d’avoir orienté les enquêteurs vers Diallo, qu’elles estimaient innocente, ce qui a conduit à de fortes tensions dans l’équipe. Le club a décidé de tenir Kheira Hamraoui, sous contrat jusqu’en juin 2023, à l’écart du groupe professionnel pour la saison en cours. « J’aspire aujourd’hui à retrouver le plaisir du rectangle vert. Et de continuer à gagner. Car s’il y a bien une chose qui n’a pas changé depuis ce drame, c’est mon ambition pour moi et mon pays », conclut-elle.


Leave a Comment