Ce soir ?

« Des chiffres et des lettres » : l’hommage de Romejko à ses ex-collègues

Written by admin


La page est tournée sur le plateau de l’émission Des chiffres et des lettres sur France 3. Ce samedi 17 septembre, la chaîne a diffusé le premier numéro sans Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat, qui officiaient comme arbitres depuis plusieurs décennies. Les spectateurs ont pu découvrir les deux nouveaux visages du jeu emblématique : un ancien candidat, Stéphane Crosnier, et une professeure des écoles, Blandine Maire.

Comme l’a repéré BFMTV, cette première édition de la nouvelle formule a surtout été l’occasion pour le présentateur, Laurent Romejko, de rendre un hommage appuyé à ses anciens comparses. « Ici même, déclare-t-il, pendant des décennies, Arielle et Bertrand ont apporté cette petite dose quotidienne de connaissance, toujours sans prétention, mais également ces astuces de calcul, d’orthographe qui ont permis à la plupart d’entre vous de grandir au fil des ans, d’apprendre également. »

« Plusieurs générations vous remercient »

En ouverture de cette nouvelle saison, qui voit Des chiffres et des lettres passer à seulement deux numéros par semaine, Laurent Romejko a également souligné la « bonne humeur collective » que l’un et l’autre ont « apportée sur le plateau » et s’est souvenu de « cette malice qu’il y avait entre nous ». « Vous l’avez compris, conclut-il, je leur porte beaucoup d’affection, et je ne suis pas le seul, puisque plusieurs générations de la grande famille Des chiffres et des lettres vous remercient, mes amis Arielle et Bertrand. »

À LIRE AUSSIDe Dechavanne à Morandini, les nouveautés de la rentrée radio et télé

Après qu’une responsable de France Télévisions en avait fait l’annonce dans le journal Le Parisien/Aujourd’hui en France, Bertrand Renard et Arielle Boulin-Prat avaient dénoncé un départ « contraint et forcé » au bout de respectivement 47 ans et 36 ans de présence dans ce jeu à la longévité exceptionnelle (un demi-siècle au compteur). France Télévisions « a exigé une baisse de notre salaire de l’ordre de 60 % et a refusé de nous accorder le CDI que nous avons eu l’outrecuidance de réclamer », avaient dénoncé les deux arbitres dans un communiqué.


Leave a Comment