Ce soir ?

À la une ce mardi 20 septembre

Written by admin


Discours d’Emmanuel Macron à l’Assemblée générale des Nations Unies. Après les funérailles de la reine Elizabeth II, Emmanuel Macron s’est envolé pour New York. Le président français a dîné avec le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres. Après plusieurs entretiens avec d’autres chefs d’États, il s’exprimera à la tribune de l’Assemblée générale pour son premier discours depuis sa réélection, ce mardi. Le contenu de son allocution n’a pas été précisé, mais il devrait insister sur l’agenda climatique et l’équilibre de l’ordre mondial, selon LCI. C’est la première assemblée générale en présence physique depuis la pandémie de Covid-19.

À LIRE AUSSIMacron, l’été de la « grande bascule »

Assemblée générale des Nations Unies. L’Assemblée générale de l’ONU se tient à New York tout au long de la semaine, avec en point d’orgue dès ce mardi les discours des chefs d’État. Ce retour en présentiel se déroule sur fond de guerre en Ukraine. 150 dirigeants de la planète sont attendus à New York. De nombreux présidents vont s’exprimer dont Volodymyr Zelensky qui prendra la parole à travers une vidéo enregistrée.

À LIRE AUSSIGuerre en Ukraine : l’ONU, « un système à bout de souffle »

Audition de Gérald Darmanin à l’Assemblée nationale. La commission des lois de l’Assemblée nationale, présidée par Sacha Houlié auditionne le ministre de l’Intérieur, mardi à partir de 15 heures. Il sera notamment interrogé sur sa feuille de route et notamment le projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (Lopmi). Présenté au Sénat en octobre dans un premier temps, le texte prévoit 15 milliards d’euros supplémentaires de budget en cinq ans pour les forces de l’ordre, et aussi la création de 8 500 postes de policiers et gendarmes.

À LIRE AUSSIPourquoi la droite inquiète Darmanin

Procès de l’attentat de Nice. Après l’ouverture du procès de l’attaque du 14 juillet 2016, les témoignages des parties civiles commencent ce mardi devant la cour d’assises spéciale de Paris. Près de 300 victimes ou proches sont attendus à la barre pour témoigner de l’attentat perpétré Mohamed Lahouaiej-Bouhlel qui a tué 86 personnes et blessé 400 autres à bord de son camion.

À LIRE AUSSIAu procès de l’attentat de Nice, 4 minutes 17 d’horreur et de sang


Leave a Comment