Ce soir ?

Réforme des retraites : Dussopt n’exclut pas un passage en force

Written by admin


L’hypothèse d’une réforme des retraites dans le prochain budget de la Sécurité sociale « n’est pas tout à fait tranchée », a indiqué mardi 19 septembre Olivier Dussopt, qui a jugé « normal que le gouvernement se garde toutes les possibilités ». Malgré l’opposition unanime des syndicats, qu’il a rencontrés lundi, le ministre du Travail a confirmé sur RTL que la piste d’une réforme par un amendement au budget de la Sécu « fait partie des scénarios » envisagés par l’exécutif.

Assurant vouloir « éviter ce qu’on appelle un passage en force », il a toutefois rappelé que « si nous sommes bloqués, si nous sommes dans une impasse, s’il n’y a aucune volonté d’accompagnement, nous disposons d’outils dans la Constitution ». « Il est normal que le gouvernement se garde toutes les possibilités », a-t-il insisté, ajoutant que la stratégie « n’est pas tout à fait tranchée » et est encore « en cours de réflexion et de travail ».

De lourdes pertes d’ici 2030

L’objectif reste néanmoins « d’équilibrer le système » de retraite, menacé par le retour des déficits selon Olivier Dussopt, qui a évoqué une perte de « plus de 12 milliards » d’euros en 2027 et d’une « vingtaine de milliards » en 2030. Pour y remédier, l’idée d’un recul de l’âge légal de départ ou d’un allongement de la durée de cotisations tient la corde. « On pourrait mixer les deux mesures », a suggéré le ministre, évoquant « éventuellement des contreparties » sur « le niveau minimum de pension et la question de la pénibilité ».

À LIRE AUSSILes sept vérités sur la réforme des retraites

À charge pour les syndicats de « dire ce qu’ils veulent comme améliorations », mais « aussi comment c’est financé », a-t-il souligné, répétant que cela « passe par plus de travail, à l’échelle de la société (et) à l’échelle d’une vie ».

À LIRE AUSSIComment Macron vend sa réforme des retraites


Leave a Comment