Ce soir ?

Poutine se dit prêt à utiliser « tous les moyens » de défense face à l’Occident

Written by admin


Le président russe Vladimir Poutine a annoncé, ce mercredi, une « mobilisation partielle » des Russes en âge de combattre, ouvrant la voie à une escalade majeure dans le conflit en Ukraine. « J’estime nécessaire de soutenir la proposition [du ministère de la Défense] de mobilisation partielle des citoyens en réserve, ceux qui ont déjà servi […] et qui ont une expérience pertinente », a déclaré Vladimir Poutine dans une allocution télévisée enregistrée. « Le décret sur la mobilisation partielle est signé » et entrera en vigueur « aujourd’hui », a ajouté le président russe. « Nous ne parlons que de mobilisation partielle », a souligné le président russe alors que des rumeurs sur une mobilisation générale couraient ces dernières heures. Moscou compte mobiliser 300 000 réservistes pour renforcer ses troupes en Ukraine, a précisé le ministre de la Défense Sergueï Choïgou, prévenant que cela ne représentait qu’une partie infime du nombre de personnes mobilisables dans le pays.

Face à « la menace » représentée, selon lui, par « le régime nazi de Kiev », soutenu financièrement et militairement par l’Occident, « nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger la Russie et notre peuple », a également averti Vladimir Poutine, faisant allusion aux armes nucléaires. « Le but de l’Ouest est d’affaibilir, de diviser et de détruire la Russie », a lancé le président russe dans son allocution. Selon lui, l’Occident souhaite « supprimer les centres de développement souverains et indépendants » dans le monde pour se renforcer.

À LIRE AUSSISlava Ukraini !

Moscou reconnaît la mort de 5 937 soldats

La Russie est prête à utiliser « tous ses moyens » de défense, y compris nucléaires, pour se « protéger », a également averti le président russe. « Nous utiliserons certainement tous les moyens à notre disposition pour protéger la Russie et notre peuple », a-t-il poursuivi. « Ce n’est pas du bluff », a-t-il mis en garde, après avoir accusé l’Occident de vouloir « détruire » la Russie.

Moscou a reconnu dans le même temps mercredi un bilan de 5 937 soldats tués depuis le début de son offensive en Ukraine fin février, un bilan largement en deçà des estimations ukrainiennes et occidentales. « Nos pertes à ce jour sont de 5 937 morts », a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou dans un entretien à la chaîne de télévision Russie-24, après avoir affirmé que la Russie ne combattait « pas tant l’Ukraine que l’Occident » chez son voisin. 

Intervention attendue de Zelensky à l’ONU

Dans le même temps, l’opérateur nucléaire ukrainien Energoatom a accusé la Russie d’avoir une nouvelle fois bombardé le site de la centrale de Zaporijia (sud), la plus grande d’Europe. « Les terroristes russes ont bombardé à nouveau la centrale nucléaire de Zaporijia pendant la nuit », a indiqué Energoatom sur Telegram.

À LIRE AUSSIGérard Araud – Peut-on encore débattre de la guerre en Ukraine ?

La réaction de Volodymyr Zelensky aux dernières actions de la Russie est attendue ce mercredi à l’Assemblée générale de l’ONU à New York, par vidéo, grâce à une autorisation spéciale votée la semaine dernière par les États membres. Tout comme son homologue chinois Xi Jinping, Vladimir Poutine ne prendra pas part à cette Assemblée générale.


Leave a Comment