Ce soir ?

Napoléon et ses soldats débarquent à Rueil-Malmaison

Written by admin


Alors que certains déboulonnent la statue de l’Empereur, Rueil-Malmaison s’apprête à le célébrer en grande pompe : les 24 et 25 septembre, la ville se pare de drapeaux tricolores et d’abeilles d’or pour fêter pour la quatrième fois un « Jubilé impérial » en présence de Napoléon et de sa cour, interprétés par des « reconstituteurs ».

Pas moins de 800 soldats, 600 musiciens et une centaine de cavaliers chamarrés sont attendus pour assurer de multiples animations pendant deux jours : spectacles de cascade et de voltige, théâtre de rue, plusieurs concerts des cinq fanfares impériales, bal impérial le samedi soir avec feu d’artifice et une grande parade costumée avec Napoléon et Joséphine le dimanche, avec plus de 2 000 personnes… Sans oublier une messe en mémoire des soldats de la Grande Armée célébrée samedi en l’église Saint-Pierre Saint-Paul.

À LIRE AUSSILe tourisme napoléonien, une vieille histoire

Les fans de Napoléon pourront s’en donner à cœur joie en visitant notamment le quartier général impérial installé dans le parc de Bois-Préau avec l’état-major au grand complet, la garde impériale et les aides de camp, les chasseurs à cheval, les soldats d’infanterie et leurs indispensables vivandières. Au programme : passage en revue des troupes, exercices de cavalerie, manœuvres militaires, coups de canon… Les spectateurs pourront également s’approcher de la tente et du mobilier de campagne de l’Empereur et visiter le bivouac dressé avec soin par des passionnés, tous bénévoles.

À LIRE AUSSICommémorer Napoléon pour célébrer la grandeur française

Distribution des Aigles

Mais le clou du jubilé aura lieu samedi après-midi avec la grande reconstitution de la distribution des Aigles aux régiments, qui eut lieu le 5 décembre 1804, trois jours après le sacre solennel à Notre-Dame. On y verra Napoléon – interprété par Mark Schneider, un comédien américain – remettre les drapeaux aux hampes surmontées d’aigles à ses troupes, en présence de Joséphine et de toute la cour. Les fans du couple impérial pourront croiser Napoléon et son épouse aussi bien dans la ville que sur les grands événements prévus, comme les parades en centre-ville ou la remise des Aigles. On pourra également les retrouver dans les jardins du château de Malmaison, qui fut si cher à leur cœur, le samedi en début d’après-midi.

Car c’est bien en souvenir de ce patrimoine historique que la ville rend hommage aujourd’hui à l’un de ses plus illustres habitants. Le domaine de Malmaison reste l’un des rares vestiges français quasiment intacts qui nous font entrer dans l’intimité de l’Empereur. Joséphine l’achète au printemps 1799 pour 325 000 francs, alors que Napoléon commence sa spectaculaire ascension, et engloutit des sommes folles pour en faire un petit palais à sa mesure, à la fois délicat et luxueux. Malmaison devient l’un des lieux de repos préféré du nouveau maître de la France, mais aussi un centre de pouvoir, notamment jusqu’en 1802, où les ministres du Consulat se réunissent régulièrement. L’impératrice conserve le domaine après son divorce en 1809 et c’est là qu’elle s’éteindra, vaincue par une infection pulmonaire en 1814.

À LIRE AUSSIQuand Joséphine vivait avec son orang-outan

Un passé complètement assumé par Patrick Ollier, le maire de Rueil-Malmaison, à l’origine du label des villes impériales, qui regroupe notamment Compiègne et Fontainebleau. « Ce jubilé est avant tout l’occasion de faire connaître l’histoire de Napoléon et de la ville de Rueil-Malmaison, explique-t-il. C’est une grande manifestation populaire qui attire à chaque fois plus de 100 000 personnes, ce qui prouve l’intérêt du public pour ce genre de reconstitutions, qui va bien au-delà de toute polémique historique… » Et pour calmer les plus réfractaires, il précise que le jubilé est financé uniquement par du mécénat, sans argent public.

À LIRE AUSSISur les pas de Napoléon, à Ajaccio

Jubilé impérial les 24 et 25 septembre, 92 500 Rueil-Malmaison


Leave a Comment